Authors Publié par Claudio

Claudio

87 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Créateur et rédacteur officiel de YOPAKY DEUX.ZERO Administrateur du site mindstorms.lu Il aime : Les biscuits au chocolat. Il déteste : Faire le plein de sa voiture.

par -
0 2654

L’équipe de Planetarium Hayden a fait une vidéo qui rassemble toutes nos connaissances sur l’Univers, et nous fait parcourir 14 milliards d’années-lumière en 6 minutes.

par -
0 6323

Laissez la construction du satellite en papier mâché de côté et essayez plutôt le Space Kit littleBits de la Nasa.

La société new-yorkaise littleBits s’est spécialisé dans le développement de modules électroniques simplistes en apparence mais bourrés de haute technologie, le but étant de permettre d’amener, de manière simple et éducative, des technologies complexes au commun des mortels. Les modules se connectent facilement les uns aux autres par des contacts magnétiques sans risque d’erreur de branchement. La société propose toute une panoplie de modules les plus divers. On y retrouve des moteurs électriques, des capteurs de lumière, des écrans d’affichage, des microphones, etc. Le tout est présenté de manière simple et ludique laissant libre cours à la créativité de l’utilisateur.

Après avoir développé des kits de base, littleBits a travaillé avec la société Korg pour développer un Synth Kit permettant aux utilisateurs de créer leur propre synthétiseur et récemment, c’est la Nasa qui leur a demandé de l’aide pour développer des Space Kits.

La Nasa souhaite avec ces kits aider la population à mieux comprendre leur travail quotidien. Comment écouter le ciel, comment fonctionne un satellite, comment se comporte un Mars Rover, toutes ces questions pourront trouver une réponse avec le Space Kit. Le kit a été développé conjointement avec les équipes de la Nasa qui se sont efforcées d’apporter tout leur savoir-faire en la matière.

Le Space Kit qui se trouve déjà en vente sur les sites comme amazon, semble donc devenir un sérieux concurrent au bon vieux papier mâché. Ou alors un allié, car littleBits préconise d’utiliser toutes sortes d’autres objets ou matières avec leurs modules afin de rendre l’expérience encore plus vivante et amusante.

J'aime

Tout ces super gadgets électroniques.

J'aime pas

Que ce soit toujours aux Etats-Unis qu’ils font des super trucs.

par -
0 3811

Cette année pour le 1er avril, Google lance le défie d'attraper 150 Pokémon sur Google Maps.

Pour le 1er avril Google a l’habitude de gâter les internautes avec des déclinaisons surprenantes de ses propres outils. On se souvient encore il y a deux ans de la version très réussie de Google Maps en 8-bit.

Cette année, c’est aux Pokémon que Google nous propose de jouer. 150 Pokémon sauvages se trouvent dans la nature et c’est à vous de les capturer en les faisant entrer dans la Pokébulle.

Pour jouer, rien de plus simple. Téléchargez l’app Google Maps sur votre Smartphone ou sur votre tablette; si vous l’avez déjà téléchargé mettez-là simplement à jour. Une fois l’app Google Maps lancée, appuyez sur le champ de recherche. Ensuite un bouton “Press Start” avec une icône Pokémon sera visible. Il ne vous reste ensuite, qu’à vous armer de patience pour capturer les 150 Pokémon.

Et comme Google ne fait rien à moitié, ils ont même créé une vidéo promotionnelle pour leur Google Maps: Pokémon Challenge. Le challenge se termine le 2 avril 2014 et les vainqueurs qui auront réuni les 150 Pokémons seront invités à Mountain View en tant que Pokémon Master en vue d’un éventuel job chez Google.

Il faut dire que cela a l’air trop beau pour être vrai. Si ce n’est pas un poisson d’avril il faudra alors surement être un très bon Gamer ou Hacker pour récupérer les 150 Pokémon.

J'aime

Les petits jeux gratuits que Google propose de temps en temps.

J'aime pas

Devoir perdre encore une soirée pour attraper les 125 Pokémon qui me restent.

par -
0 5101

Sphero 2B le nouveau jouet geek de Orbotix sortira cet automne.

Sphero 2B Pototypes

On m’avait offert il y a quelques temps un drôle de jouet geek. Une boule lumineuse qui pouvait se déplacer toute seule, pilotée par un Smartphone. C’était là, la première génération de Sphero.

Entre temps, Orbotix, la société du Colorado qui a inventé ce jouet, a fait pas mal de chemin. Ils ont sorti des accessoires comme des rampes et des housses en caoutchouc pour plus d’adhérence. Mais surtout un Sphero 2, plus rapide et moins cher que le premier.

Cela dit, la grande innovation pour cette année c’est le Sphero 2B. Fini la simple boule!  Orbotix change la cadence et embarque désormais deux moteurs indépendants dans un espèce de tube, toujours pilotable avec un Smartphone.

La grande innovation sur le Sphero 2B c’est ces deux points de contact au sol avec des pneus en caoutchouc interchangeables reliés aux deux moteurs, qui permettent d’atteindre des vitesses allant jusqu’à 15km/h et de faire des bonds de plus de 1,5 mètre de haut. Le mode de jeu devient complètement différent du Sphero classique et plus précis.

Comme pour les versions précédentes, Orbotix met à disposition une section pour développeurs avec des SDK et des guides permettant ainsi une grande intégration avec d’autres applications.

La mise en vente est annoncée pour l’automne 2014 à moins de 100,00$. Ça change des 250,00$ déboursés pour les premiers Sphero.

J'aime

Le concept de ce jouet geek.

J'aime pas

Devoir de nouveau attendre plus de 6 moins avant que ça arrive en Europe.

Articles populaires

L'équipe

87 ARTICLES0 COMMENTAIRES
31 ARTICLES0 COMMENTAIRES
27 ARTICLES0 COMMENTAIRES
6 ARTICLES0 COMMENTAIRES