Mots-clés Articles étiquetés avec "imprimante 3d"

imprimante 3d

par -
0 4723

"InMoov" est le premier robot humanoïde open-source à taille humaine que vous pouvez imprimer en 3D, animer et partager.

InMoov
InMoov - Le robot humanoïde

En zappant sur ma télévision, je suis tombé sur un reportage concernant la robotique et ses évolutions. Un projet présenté dans ce reportage a suscité tout particulièrement mon attention: “InMoov” un robot humanoïde. En entendant les mots robot humanoïde, on peut tout de suite penser à un robot comme ceux qu’on peut rencontrer dans les films de science-fiction. Je vous rassure, nous sommes encore très loin du T2000 de Terminator ou des robots dans I-Robot. Nous ne sommes peut-être qu’au début de l’ère humanoïde avec une intelligence très limitée et programmée.

En quoi le projet InMoov est-il différent des autres?
Tout simplement par le fait qu’InMoov est un projet totalement réalisé à l’aide d’outils open-source et en appliquant le concept du partage. En effet, InMoov est le premier robot humanoïde totalement développé sous le concept de l’open-source. Je connaissais le principe d’open-source surtout dans l’univers de l’informatique mais je n’avais jamais imaginé ce concept dans un projet de robots.

InMoov, by sharing knowledge, we build a positive future

Tout a débuté en 2012 avec l’acquisition d’une imprimante 3D par le sculpteur et designer français Gaël Langevin. Il travaillait à cette époque sur un projet de prothèse futuriste, mais qui finalement n’a pas été concluant. Ne voulant pas mettre de côté sa nouvelle acquisition, il décida d’utiliser son imprimante 3D pour imprimer une main et un avant-bras. Là où cela devient intéressant, c’est que Gaël Langevin, venant du monde open-source, prend la décision de mettre à disposition sur Internet les fichiers techniques de construction de la main sur le site communautaire de Thingiverse.
La main modélisée et imprimée, il fallait encore la motoriser. C’est donc grâce à la communauté open-source d’Arduino qu’il trouva un moyen de motoriser cette main. À partir de là, le projet fou de concevoir un robot humanoïde était né.

Le robot humanoïde a été conçu uniquement à partir de pièces n’étant pas plus grandes que 12cm3 et cela a pu permettre aux personnes possédant même une petite imprimante 3D de reproduire le robot.

Ce robot humanoïde a été totalement conçu sous le concept open-source que ce soit de la modélisation, à la motorisation jusqu’au langage de programmation.
Ci-dessous les différents outils open-source utilisés:
Linux pour le système d’exploitation
Blender pour la modélisation
Arduino pour la motorisation
– MyRobotLab langage de programmation en Java

Cela en fait un robot accessible à tous. Même si vous ne disposez pas d’une imprimante 3D, vous pouvez vous procurer les pièces nécessaires en les commandant sur le site InMoov.
Un “Finger Starter Kit” vous est proposé au prix de 34€. Celui-ci vous permettra de vous familiariser avec InMoov, le langage de programmation ainsi que la partie de motorisation. C’est un bon départ pour qui est intéressé à se lancer dans la construction de son propre InMoov.

Je vous laisse découvrir cette vidéo publiée par Gaël Langevin. D’autres vidéos sont également disponibles sur son site inMoov.fr.

J'aime

Open-Source, Partage

J'aime pas

Que j’en ai pas encore un moi-même

par -
0 2407

Nous vous avons récemment parlé du lanceur de pizza grandeur nature, voici maintenant le lanceur automatique d’avions en papier. C’est l’histoire de <a title="Papierfliegerei" href="http://www.papierfliegerei tablets for weight loss.de/” target=”_blank”>Dieter Michael Krone, le créateur de ce gros machin qui fait très peur (tout comme son propre regard sur la vidéo de présentation), qui nous montre une de ses prouesses DIY. En effet, avec quelques pièces achetés sur internet, un tourne visse chinois et un imprimeur 3D en ligne, ce bricoleur passionné d’avions en papier a sûrement réalisé un rêve avec cette création.

Si comme moi, vos avions en papier prennent 10 minutes a êtres pliés pour 1 minable seconde de vol, cet engin pourrait vous remettre le sourire aux lèvres, tout comme le t-shirt du gars avec “Pilot” écrit dessus.

par -
0 2251

Imprimer est à la mode, meme dans l'immobilier.

imprimante 3d
Andrey Rudenko l’a fait, il a imprimé sa maison, ou plutôt son château. Á l’aide d’une imprimante 3D customisée à ses besoins, Andrey a imprimé couche par couche de son château. Chaque couche a une taille de 10mm de hauteur et 30mm de largeur. Il a pour cela mis au point un ciment assez fort pour tenir le poids des murs après le durcissement, mais qui soit aussi assez liquide pour ne pas boucher la tête de son imprimante. Ce projet lui aura pris deux ans à concrétiser, et beaucoup d’erreurs et de tests jusqu’à ce qu’il ai trouvé les bons mélanges pour son ciment.

La vidéo ci-dessous répondra à toutes vos questions.

L'équipe

87 ARTICLES0 COMMENTAIRES
31 ARTICLES0 COMMENTAIRES
27 ARTICLES0 COMMENTAIRES
6 ARTICLES0 COMMENTAIRES